101_0505une

Une convention pour favoriser les énergies renouvelables dans le Trièves

Le SÉDI a signé le 13 juillet dernier à Monestier de Clermont une convention avec Enedis, la Communauté de communes du Trièves et la SAS Centrale villageoise du Trièves. Elle vise à mieux accompagner la centrale villageoise dans le raccordement électrique de ses installations photovoltaïques.

 

La Centrale villageoise du Trièves a été créée en 2013 par une dizaine d’habitants du Trièves dans le cadre d’un projet impulsé par AURA-EE (Auvergne Rhône-Alpes Énergie Environnement) et le Parc du Vercors. Son objectif est de financer des projets d’énergies renouvelables grâce à la mobilisation de l’épargne locale. La priorité a été donnée au photovoltaïque, car l’économie de ces projets est assez prévisible ; plusieurs toitures réparties sur différents villages du Trièves accueillent d’ores et déjà des panneaux photovoltaïques.

 

Le  partenariat mis en place entre le SÉDI, Enedis, la Communauté de communes et la Centrale villageoise a pour but de faciliter la mise en œuvre des projets de production, en cherchant à simplifier leur raccordement au réseau électrique. Il s’agit ainsi de concilier les initiatives locales et une exploitation optimisée du réseau. Si son programme de travaux (renforcement et extension du réseau) à proximité des installations photovoltaïques le permet, le SÉDI pourra par exemple les mutualiser avec ceux prévus par Enedis dans le cadre de la Centrale villageoise.

 

Il s’agit de la 3e convention de ce type conclue par le SÉDI, après le partenariat conclu avec Grési21 (Centrales villageoises du Grésivaudan) et les Centrales villageoises Portes du Vercors.

 

31 juillet 2018