enquête-synthèse-irve

IRVE : synthèse de l’étude des bornes

PDF-synthèse

Découvrir la synthèse complète de l’étude IRVE

305 bornes prévues par le SEDI

Le schéma cible défini par le SEDI comporte 305 bornes de charge accélérée (2 points de charge par borne) qui seront déployées sur la période de 2015 à 2017. Le schéma prévoit une répartition sur l’ensemble du territoire représentant un maillage de l’ensemble des axes routiers principaux et un équilibre entre les zones urbaines et rurales.

 

Un transfert de compétence pour assurer la cohérence du réseau

Afin d’assurer la cohérence et l’unicité du réseau, le SEDI propose de prendre la compétence en ce qui concerne la création, l’entretien et l’exploitation des infrastructures de charge constituant le réseau départemental. En transférant ces compétences, les communes laissent le soin au SEDI d’assurer la maitrise d’ouvrage pour l’installation des bornes sur leur domaine public, la supervision de l’infrastructure, la maintenance et la gestion monétique du service. Le SEDI rendra compte du bilan économique du service et informera les collectivités de l’état du réseau. De son côté, la collectivité s’engage à mettre à la disposition du SEDI, à titre gratuit, l’espace public nécessaire à la mise en œuvre des bornes ainsi que des emplacements de stationnements correspondants (2 places permettant l’accès aux PMR par borne). Le positionnement des bornes sur les communes ciblées se fera en collaboration avec la collectivité sur la base des sites identifiés dans le schéma.

borne

 

Investissement

La mise en œuvre des bornes de charge implique un achat groupé de matériel, son installation sur le domaine public, les travaux d’aménagement nécessaires, la création d’une signalisation et le raccordement au réseau électrique. Pour une borne de charge ces couts représentent au total de 8 à 12 000 €HT. A l’échelle du territoire, soit pour 305 bornes, ces couts représentent de l’ordre de 2 900 000 €. Ces coûts seront subventionnés par l’ADEME à hauteur de 50% dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt national « véhicules du futur ». Les 50% restants seront répartis entre le SEDI, les communes et les EPCI concernés par le déploiement.

 

 

Contexte

L’Etat s’est positionné en faveur du véhicule électrique suite notamment aux dispositions de la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 dite « loi Grenelle 2 » prévoyant une série de mesures destinées à multiplier les points d’alimentation des véhicules rechargeables. Ces dispositions ont été renforcées par la suite, notamment par la mise en place du programme d’investissement d’avenir « véhicule du futur » porté par l’ADEME.
A l’échelle du territoire de l’Isère, la déclinaison de cette initiative suppose de s’engager dans une démarche prospective conduisant notamment à mettre en place une alternative de développement local respectueux de l’environnement. Dans cette perspective, et au vu de la carence des initiatives privées en matière d’infrastructure de recharge sur le territoire, le Syndicat des Energies du Département de l’Isère (SEDI), en sa qualité d’autorité organisatrice de la distribution d’énergie électrique dans le département de l’Isère, s’est engagé dans l’élaboration d’un schéma départemental de déploiement des infrastructures publiques de charges pour véhicules électriques et hybrides rechargeables. Le schéma défini en concertation avec les collectivités du territoire propose de déployer 305 bornes de charge de type accéléré entre 2015 et 2017.

 

Lire la synthèse complète de l’étude