enquete-ep2

Eclairage public – Résultats de l’enquête

Plus d’une centaine de collectivités iséroises ont répondu à l’enquête lancée entre décembre 2013 et avril 2014. Initiée par le SEDI*, l’ALEC*, l’AGEDEN* et la FRAPNA*, elle permet d’identifier les pratiques en matière d’extinction de l’éclairage public et de cerner les difficultés rencontrées. 

L’éclairage public représente en moyenne 40% de la facture électrique d’une commune et près de 20% de sa dépense globale en énergie (source ADEME). Il constitue un véritable enjeu environnemental, économique, de sécurité et d’embellissement du cadre de vie.

L’enquête réalisée vise à identifier les besoins des communes en la matière et à réaliser une image globale sur le département

Quelques chiffres-clé de l’enquête sur l’extinction de l’éclairage public :

– Suite à l’extinction, les économies réalisées peuvent couvrir jusqu’à 47% des dépenses d’électricité.

– 25% des projets d’extinction concerne toute la commune, des lotissements, des zones résidentielles périphériques Le reste est réparti entre extinction de Parcs, des ZA, des bâtiments…

– Les horaires d’extinction sont variables et couvrent une période de 4 à 7h entre 23h et 6h du matin.

– 3 grandes motivations : réduire les coûts, préoccupation environnementale, confort des usagers

– 55% des collectivités ont eu un retour positif suite à une opération d’extinction.

 

Voir tous les résultats de l’enquête

 

* SEDI : Syndicat des Energies de l’Isère
* ALEC : Algence Locale de l’Energie et du Climat
* AGEDEN : Association pour une Gestion Durable de l’Environnement
* FRAPNA : Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

logo-frapna

logo_agedenalec-grenoble-150